Précédente

retour de la rougeole

Mme Sylvie HUBINOIS

(Actualité publiée le 16/06/2017) et mise à jour le 18/03/2018

Suivante
retour de la rougeole
depuis le mois de novembre 2017 accélération du nombre des nouveaux cas de rougeole en France

  en 2016, l'OMS affirmait que l'Europe n'avait jamais été aussi près d'éradiquer la rougeole.

Mais de nouveau voilà que la rougeole se propage à nouveau en Europe, tous les pays sont touchés.  

En France, près de 1000 cas ont été recensés depuis novembre 2017, et leur nombre évolue de façon exponentielle ces dernières semaines. L'épidémie , situées d'abord en nouvelle Aquitaine, touche maintenant 59 département de métropole. Plus de 200 personnes ont été hopitalisées pour rougeole grave (dont 1 décès)

Les nourrissons de moins d'un an sont en première lignes car ils ne peuvent pas être encore vaccinés. puis ce sont les enfants entre 1 et 4 ans qui n'ont pas encore eu les 2 doses de vaccins (normalement effectuées au plus tard à 16-18 mois), et les jeunes adultes entre 15 et 30 ans insuffisamment vaccinés. 

2 doses de vaccins sont nécessaires pour être correctement protégé, et la vaccination de 95% des enfants au minimum est indispensable pour prévenir les épidémies de rougeole et protéger les jeunes enfants de moins d'un an pas encore vaccinés

La rougeole est grave surtout sur les enfants dénutris, mais les pays développés ne sont pas épargnés par les formes graves: en France durant l'épidémie de 2008-2012, 20 décès (sur 24 000 cas) 1500 pneumopathies graves, et 35 encéphalites ont été à déplorer.

la rougeole est par ailleurs une des maladies infectieuses les plus contagieuses, chaque cas est en moyenne responsable de la contamination de 20 personnes. 

Il est donc capital de continuer à protéger nos enfants par 2 doses de vaccins aux âges recommandés: entre 12 et 13 mois et 16-18 mois. N'oubliez pas. Et vérifiez vos vaccins si vous êtes nés après 1980 vous devez avoir reçu 2 doses. 

 

Seule une bonne couverture vaccinale permettra l'éradication de cette maladie pas toujours  bénigne  en particulier chez les petits nourrissons qui seront  ainsi protégés par la vaccination correcte et efficace des plus grands.