Précédente

BRONCHIOLITE quoi de neuf?

Dr Serge STEFANAGGI

(Actualité publiée le 17/12/2019) et mise à jour le 19/12/2019

Suivante
BRONCHIOLITE quoi de neuf?
Une bronchiolite commence comme une simple rhinopharyngite, avec une légère fièvre, un nez qui coule et une toux sèche. Le nourrisson présente ensuite une gêne respiratoire (respiration rapide entrecoupée de pauses), notamment pendant les repas. Il est agité, boit de moins en moins et repousse ses biberons. Ses bronches sont encombrées par des sécrétions qu’il n’arrive pas à évacuer. Parfois, on peut entendre des sifflements respiratoires.

Quelles sont les complications de la bronchiolite ?

La plupart du temps, la bronchiolite évolue sans complications et les difficultés respiratoires disparaissent spontanément en quelques jours. Néanmoins, certains enfants sont durablement gênés ou présentent des récidives fréquentes. Une fièvre élevée, une otite ou des sécrétions purulentes doivent alerter sur une possible surinfection bactérienne qui nécessite l’administration d’antibiotiques. Dans certains cas, les difficultés qu’éprouve l’enfant pour respirer peuvent se transformer en détresse respiratoire nécessitant une hospitalisation, voire des mesures de réanimation. Une vigilance particulière doit être accordée aux nourrissons nés prématurément et à ceux qui souffrent d'une autre maladie.

  • Certains signes doivent vous alerter :
  • des signes de respiration difficile (battements des narines, creusement des espaces entre les côtes ou au dessus des clavicules)
  • une altération générale de la santé,
  • un changement de comportement,
  • une élévation importante de la température,
  • une somnolence permanente,
  • un refus systématique de se nourrir,
  • des vomissements ou de la diarrhée,
  • une pâleur ou un bleuissement des lèvres ou des ongles.

N’hésitez pas à appeler le 15 ou le 112 ou à vous rendre dans un service d’urgences pédiatriques.

Certains enfants peuvent faire un deuxième épisode de bronchiolite dans leur vie. À partir du troisième épisode, le médecin recherchera systématiquement l'existence d'asthme.

La bronchiolite est une infection virale très contagieuse des bronches les plus petites, les bronchioles, qui amènent l’air tout au fond des poumons. Elle s’observe chez l’enfant de moins de deux ans et surtout chez le nourrisson de moins de huit mois. Dans plus de 80 % des cas, la bronchiolite est due au virus respiratoire syncitial (VRS) mais elle peut également être secondaire à un autre virus, ou d’origine bactérienne (Hæmophilus influenzae de type B, par exemple). Le VRS se transmet par l’intermédiaire des gouttelettes expulsées par la toux et les éternuements, mais aussi par l’intermédiaire des mains ou d’objets contaminés (jouets, linges de toilette, aliments contaminés, etc.). Le manque d’hygiène, les lieux mal aérés et la vie en collectivité favorisent la propagation de la maladie.

Ce que vous pouvez faire en cas de bronchiolite d'un nourrisson

  • Faites boire votre enfant souvent et en petites quantités.
  • Fractionnez ses repas.
  • Surélevez légèrement le thorax de votre bébé à l’aide de coussins placés sous le matelas.
  • Réduisez la température de la chambre à 18 ou 19 °C et humidifiez l’air.
  • Ne fumez pas en sa présence ni dans une pièce où il peut séjourner.
  • Soulagez sa fièvre si l’enfant semble en souffrir.