Précédent

Mon enfant a la varicelle

Docteur Bénédicte MICHAUD

(Conseil publié le 16/03/2018)

Suivant
Mon enfant a la varicelle

La varicelle est une maladie habituellement bénigne qui évolue en 8 à 10 jours avec une éruption de
petites macules sur le tronc, et la tête principalement, moins importante sur les membres. En 24
heures les petites macules rouges se transforment en vésicules (avec du liquide clair puis trouble
dedans) puis en quelques jours en croutes qui mettent 8 à 10 jours à tomber. Elle évolue par
poussées successives qui apparaissent en 3 à 5 jours.
C’est une maladie virale, il n’y a pas de traitement spécifique

Elle peut s'accompagner de fièvre parfois importante s’il y a une grosse éruption. Mais si la fièvre
dure trop longtemps et surtout persiste si de nouveaux boutons n'apparaissent plus il faut
reconsulter. De même en cas de lésions très rouges autour de la vésicule ce qui peut faire craindre
une surinfection de cette maladie virale ou si vous trouver comme dans toute maladie que votre
enfant n'est vraiment pas comme d'habitude.

Conseils pratiques si votre enfant a la varicelle

 Pour la toilette : utiliser un savon liquide ou un antiseptique sans frotter, le savon doux
habituel est suffisant dans une forme non compliquée. On donnera plutôt une douche ou un
bain rapide. L’enfant doit ensuite être séché par tamponnement avec un linge doux.
 Deux fois par jour, pulvériser les lésions ou tamponner (sur le visage) avec un coton, une
solution antiseptique à base de chlorhexidine. 
 En cas de lésions à la limite ou dans les yeux, mettre un collyre antiseptique type Biocidan*.
 En cas de fièvre ou de douleur (en particulier liées à des lésions buccales), utiliser
uniquement du paracétamol (type Efferalgan* ou Doliprane*), aspirine et ibuprofène (type
advil* ou nureflex*) doivent être évités pendant la varicelle en raison d’un risque
d’aggravation de la maladie.
 L’administration d’un antihistaminique permet de diminuer le prurit si cela est nécessaire. 
 Sont aussi contre-indiqués tant que les lésions ne sont pas « sèches » l’utilisation de talc qui
favorise les complications locales infectieuses et de crèmes.
 Il faut veiller à couper les ongles de l’enfant bien courts, et mettre des vêtements de coton
amples pour diminuer au maximum le grattage des lésions

Pendant les mois qui suivent la maladie il faut éviter l’exposition au soleil ; et utiliser au moins
une protection enfants type 50+ et faire garder un vêtement léger pour atténuer au maximum
les cicatrices.